Le ventre arraché
Titre : Le Ventre Arraché
Auteur : Aurélie Monkam Noubissi
Editions : Bayard
Collection : Société
Date de Parution : 27/03/2014
Code EAN/ISBN : 9782227487345
Pages : 192
Format : 145 x 190 mm
Prix public : 16€

Acheter le livre : Amazon
Contacter l'auteur :
Partager sur :
Contacter le Collectif Marche Blanche :




(c) Emmanuel Foudrot (Reuters)
(c) Christophe Agostinis (Le Dauphiné)
Revenir à la page 1
Revue de presse (suite)

A l'époque, l'histoire avait ému la France entière, jusqu'au président de la République, venu sur place. Une marche blanche, qui avait rassemblé près de 10.000 personnes quatre jours plus tard, avait bouleversé la maman de Kevin. "C'était magique, et c'était d'un réconfort... Il n'y a pas que la violence, il y a aussi cette fraternité". La suite.

La mère de Kévin d'Échirolles : "ça fait mal, mais on peut se relever !"


La mère de Kévin d'Échirolles : "ça fait mal... par France3Alpes

"On ne peut pas vivre dans la colère". La suite.

"Chaque fois que je parle de mon fils, j’ai envie de pleurer". La suite.
Ecouter le mp3

"Bousculée" dans ses convictions et dans sa foi par ce drame, cette pédiatre camerounaise de 55 ans, arrivée à 17 ans en France, a voulu dans son livre donner un "message d'apaisement", "dire qu'on n'est pas obligé de répondre à la violence par la violence". La suite.

«Ils ont tué comme si c’était un jeu -un jeu collectif-, un jeu pervers, où les frontières du réel et du virtuel se confondent, comme s’ils se trouvaient dans un jeu vidéo où l’on peut ’rejouer’, ou dans un film que l’on peut rembobiner». La suite.

Je suis déjà très engagée dans mon métier de pédiatre mais j'ai vraiment à coeur d'agir contre le décrochage scolaire et la non qualification des jeunes. Instinctivement, je pressens que l'apprentissage réussi constitue chez le jeune une prévention naturelle contre les conduites addictives comme la violence, en lui fournissant des satisfactions propres ». Pour moi, c'est un véritable « poison » des quartiers. Il y a déjà beaucoup d'associations qui tentent d'oeuvrer dans ce sens, et de nombreux programmes se sont succédés. J'avoue ne pas comprendre pourquoi les choses ne progressent guère. Je ne souhaite pas créer une énième association, je préfèrerais monter une fondation qui aurait peut-être un rayonnement plus large, des objectifs plus ambitieux et les financements en rapport. " Lire l'article.

"Je voudrais comprendre cet effet de meute qui a fait dire au policier que le chien qui accompaqnait ces jeunes et qui avait été lancé contre Sofiane et Kevin s'est montré le plus "humain" en ne mordant pas". Lire le PDF.

"La haine est un poison"

Dans son livre, la "mère désenfantée", comme elle se nomme elle-même, a avant tout souhaité délivrer "message d'apaisement", pour "dire qu'on n'est pas obligé de répondre à la violence par la violence". La suite.

Aurélie Monkam Noubissi, la mère de Kevin, vient d'écrire un livre, « le Ventre arraché », où elle explique avec dignité comment elle traverse ce drame. Dès les premières lignes, elle prévient le lecteur : « J'ai voulu partager mon chagrin, dire ce qu'il a fait germer en moi et proclamer haut et fort que la violence, la mort, n'auront pas le dernier mot. » La suite.

Cap Info avec Aurélie Monkam Noubissi à 9 minutes


CAP INFO - 26 Septembre 2014 par telegrenoble

"Le ventre arraché" ou la douleur sans haine d'une mère à Echirolles. La suite.

Extrait du discours d'après la marche blanche qui a réuni 20000 personnes à Echirolles le 02/10/2012.




(c) Cité Echirolles
(c) Christophe Agostinis (Le Dauphiné)